Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2023 5 25 /08 /août /2023 06:59

Les humains me détestent 

Dès qu’ils savent d’où je viens

Leurs yeux froids qui attestent 

D’une haine qui revient 

 

Leur esprit m’envisage

Comme leur pire ennemie

La peur sur leurs visages

Telle une épidémie 

 

Pour autant quoi qu’ils fassent

N’y pourra rien changer 

Tout fleurit et trépasse 

 

Car je dois vendanger.

Mais un jour le soleil 

Brûlera mon sommeil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2023 1 17 /07 /juillet /2023 12:40

Projeter l’avenir 

Le chemin pas à pas

Rêver de devenir 

Celui que l’on n’est pas

 

Imaginer, crédule,

Les succès de demain

En trouvant ridicule

Le destin du commun

 

Alors que le temps passe 

Fugace comme un éclair 

Et nos rêves qui s’effacent 

 

Réaliser, amer,

Que la vie nous fracasse

Emportant nos chimères

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2023 4 06 /07 /juillet /2023 06:50

La fatalité s’incline toujours face à la volonté.

Partager cet article
Repost0
25 août 2023 5 25 /08 /août /2023 06:59
Partager cet article
Repost0
10 août 2023 4 10 /08 /août /2023 07:03

Tous les yeux sont aveugles quand le cœur est de pierre 

Aux tréfonds de la nuit ou en pleine lumière 

Il n’est point d’émotion qui se fraie un chemin

 

Et pourtant sont gravés dans le creux de nos mains 

Des sillons étonnants comme autant de messages 

Pour nous faire découvrir de superbes passages 

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2023 4 10 /08 /août /2023 07:03
Partager cet article
Repost0
22 juin 2023 4 22 /06 /juin /2023 07:09

Il n’est pire union que celle née de la contrainte.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2023 5 12 /05 /mai /2023 07:05

“ Le cœur est un instrument qui se rouille s’il ne travaille pas. “

Edgar Degas 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2023 6 06 /05 /mai /2023 16:27

Sur les ailes de la mort

Les faucons nous regardent

Vision torve sans remord

Vers ceux n'y prenant garde.

 

La faucheuse se délecte

Du vieillard à l'enfant

Son haleine trop infecte

A fait taire l'olifant.

 

Ses longues griffes acérées 

Sont comme un étouffoir

Son bec vient lacérer

 

Les lambeaux de l'espoir ;

On n'entend plus un bruit

Que ses ailes dans la nuit.

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2023 7 23 /04 /avril /2023 18:30

Les mots n’ont pas la force

Qui s’impose sur notre âme 

Ne franchissent pas l’écorce

Par le fil de la lame.

 

Les mots n’ont pas le poids

Qui oppresse notre esprit 

Engoncé par l’empois 

Dans lequel ils sont pris.

 

J’aimerais que leur souffle 

Balaye sur son passage 

Comme un puissant baroufle 

 

L’humeur souvent trop sage

Qu’ils esquissent sur  nos seins 

D’ineffables desseins.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0