Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 20:05

Les étoiles sont avides

Du désir de nos âmes

Et leurs sillons arides

Sèment la peur et nos drames.

 

Leurs chevauchées spatiales

Exorcisent le passé

Dans un ballet nuptial

Aux plaisirs surpassés.

 

Elles crépitent sous nos  yeux

Tel un acier brûlant

Artifices insidieux

 

Aux désirs chancelants.

C’est dans l’or que crépitent

Nos écarts de conduite.

 

 

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 07:21

Si, si Sisi scie ici au Sancy six cent six châssis sans souci sans scie, Sisi scie aussi ici au Sancy six châssis sans souci sans scie. Si, si.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 11:06

Nous passons notre vie

À porter des bagages

Et trainer des fardeaux

Qui entravent nos pas.

Nous maudissons sans cesse

Ces poids qui nous encombrent

L’embarras du passé

Ecrasant nos épaules.

Mais ces poids sont la terre

D’où jailliront les plumes

Faisant planer nos âmes

Sous les voûtes spectrales

Où nous pourrons narguer

Les hôtesses de la mort.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 16:40

Je ne lâche jamais rien. La preuve : les morpions m’appellent la sangsue. 

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 09:39

Les tourments innombrables 

Ternissant ton visage

Tel un lent piège de sable

Enfouissent ton maquillage

 

Dans le creux d’un mouchoir

Evasé comme un puit

Seuls le gris et le noir

Se répandent aujourd’hui

 

Il faudrait cependant

Eclairer ta figure

L’optimisme transcendant

 

Les plus sombres augures.

C’est alors seulement

Que tu vivras vraiment.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 15:58

Dans la brume blêmissante

Qui nous colle à la peau

Tes guenilles indécentes

Suggestifs oripeaux

 

Ton désir qui se drape

Dans un voile aguichant

Une pulsion qui s’échappe

Dans le soir approchant

 

La promesse de l’obscur

Tisse un lien voluptueux

Entre Mars et Mercure

 

Des élans impétueux

Jusqu'à l’aube bleuissante

Nos étreintes incessantes.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 08:33

Le matin sera clair

Ma poitrine assoupie

Quand le vent doucement

Caressera tes seins.

 

Le soleil jaillira

Des entrailles de Neptune

Pour tracer ton chemin

Au milieu des récifs.

 

Tu ouvriras les yeux

Pensant qu’à tes côtés

Repose encore celui

 

Qui adore te faire jouir

Mais il ne restera plus

Qu’un souvenir flétri.

 

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 12:04

Il m’arrive de souhaiter

Que la mort vienne me prendre

Qu’elle me fauche en plein vol

Pour me faire disparaître.

 

Ainsi je n’aurais plus

À endurer l’instant

Et ses douleurs infâmes

Qui me font tant souffrir.

 

Mon corps et mon esprit

Ne peuvent plus lutter

Et mes larmes d’impuissance

 

N’y pourront rien changer.

Mais si la mort m’ignore

J’irai la rencontrer.

 

 

 


 

 

 

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 10:12

Ils ont beau faire et surtout dire

Prétendre qu’ils ont vraiment compris

Le vernis mince n’est que mépris

Et leur esprit prompt à médire.

 

Derrière les sourires de façade

La comédie de l’empathie

Ils envisagent les embuscades

Où tu seras anéantie.

 

Ils sont pourtant les pourfendeurs

De toutes les inégalités

Les respectables ambassadeurs

 

Prêchant pour la diversité.

Derrière le masque sur leurs visages

Le dédain sous le maquillage.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 04:53

Tous nos amours adolescents

Qui nous invitent dans leurs cortèges

Transportent nos cœurs incandescents

Qu’ils font tourner sur leurs manèges.

 

Les sentiments nous étourdissent

Aux tourbillons d'une farandole

Où nous plongeons avec délice

Dans des océans de lucioles.

 

Nous devrions pourtant savoir

Qu’il s’agit là d’un trouble piège

Liqueur amère qu’il faudra boire

 

Pour conjurer le sortilège.

Lorsque la raison nous gouverne

Notre existence devient plus terne.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Eric Van Hamme
  • Le blog d'Eric Van Hamme
  • : Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
  • Contact

Recherche