Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 07:46

Dans tes yeux l’océan

S’est mélangé aux cieux

Pour inventer des bleus

À nuls autres pareils.

 

Ces nuances infinies

Où je plonge chaque jour

Sont bercées par la houle

De précieux sentiments.

 

Qu’il est doux de sentir

Les vagues porter mon cœur

Fabuleux frôlements

 

M’inondant de plaisir.

Dans tes yeux je serai

Un esquif indolent.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 06:26

Nous ne reviendrons pas

Sur le sentier des rêves

Où chacun de nos pas

Résonnait sur la grève.

 

Nous ne noircirons plus

Les pages de notre histoire

L’amour n’existant plus

Que dans nos vieux grimoires.

 

Nous ne referons plus

L’amour à tire d’ailes

Tant nous étions repus

 

De caresses irréelles.

Nous serons désormais

Les amants d’un sonnet.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 07:45

Ordre + Contrordre = « Des-ordres » 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 18:18

J'ai rêvé d'un voyage

Où la mer serait ciel

Le soleil un mirage

Par-delà l'arc en ciel.

 

J'ai rêvé d'un nuage

Charriant les étoiles

Fantastique attelage

Qui soudain te dévoile.

 

J'ai rêvé d'un présage

Esquissant le délice

Les traits de ton visage

 

Comme autant de prémices.

J’ai rêvé de ton corps

Et de l’amour encore.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 16:47

J’ai recherché ton âme

Chaque jour de ma nuit

Sur le fil de la lame

Le sang noir de l’ennui.

 

Le parfum de mes drames

Ce maelström qui me nuit

Le malheur qui se trame

La tristesse qui s’ensuit.

 

L’amertume si infâme

Aux douze coups de minuit

Et le fiel de ces femmes

 

En plein cœur me poursuit.

Ta douceur qui me calme

Et la noirceur s’enfuit.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 06:56

Ma vie s’écoule à contresens

Flot impétueux noyant sa source

Où la mort était ma naissance

Ma conception en bout de course.

 

Les larmes sèchent à double-sens

Leur humeur noire en signature

Mon désespoir la quintessence

Et le bonheur une vraie torture.

 

Ces rides marquant l’adolescence

Témoignent de ma déconfiture

Et mon cœur gros bat sans défenses

 

Tétanisé de courbatures.

Bientôt je perdrai connaissance

Cette épitaphe en signature.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 09:42

Le vent clair sur ta peau

Comme aux flancs d’un récif

Déchire tes oripeaux

Dans un ballet lascif.

 

Et le sel sur tes lèvres

Exacerbe nos baisers

Dont le feu et la fièvre

M’invitent vers ton brasier.

 

Et lorsque la morsure

De ton corps déchaîné

Creuse en moi des fissures

 

Où tu vas m’entraîner

Je sens poindre la lave

Et je suis ton esclave.

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 06:00

J’ai senti brusquement ton haleine

Gonfler la voile de mon désir

Ce vent puissant sans cesse m’entraîne

Et m’étourdit jusqu’au plaisir.

 

À la proue du bateau éphémère

Les embruns capiteux me transportent

Et les vagues sur mes flancs comme une mer

Se déchainent en terribles cohortes.

 

Enchaîné corps et âme sous la flèche  

Je deviens sur le pont ton captif

Tes assauts fulgurants qui me lèchent

 

Et m’inondent de bonheurs si hâtifs.

J’aperçois la prochaine déferlante

Et l’écume de ta fougue ruisselante.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 18:45

Tant de trésors furent mal acquis

Par des voleurs aux mains sanglantes

Des imposteurs ayant requis

Le droit de semer l'épouvante.

 

Leurs bras tendus en étendards

Et des cris rauques pour tout salut

Des sombres brutes et des soulards

L'ignominie pour absolu.

 

Suprématie d'un homme aryen

Supposé dominer le monde

Une ineptie ne valant rien

 

Juste une stupidité immonde.

La lumière de nos candélabres

Éclaire tous leurs desseins macabres.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 07:51

J’ai choisi d’être heureux

De croquer dans la vie

Être un homme valeureux

Pour toujours assouvi.

 

J’ai choisi le bonheur

La passion, les envies

De me muer enflâneur

Contemplant à l’envi.

 

J’ai choisi le plaisir

L’hédonisme à tout prix

Céder à mes désirs

 

Libérer mon esprit.

J’ai choisi d’abeausir

L’insondable mépris.

 

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Eric Van Hamme
  • Le blog d'Eric Van Hamme
  • : Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
  • Contact

Recherche