Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 23:00

Nous étions jeunes et insouciants

Et l'avenir était à nous

Le coeur avide, le pas léger

Nous courrions sans arrêt

Pour gagner l'occident.

 

Par-delà l'horizon

Le soleil brillerait comme un grand projecteur

Sur la scène de nos rêves,

Et nos yeux ébahis porteraient sur le monde

Le regard des vainqueurs.

 

Puis un jour l'un des nôtres

S'est soudain retourné :

La pénombre à nos trousses

Avançait gueule ouverte

Et les crocs acérés.

 

Les foulées devinrent lourdes

Et nos coeurs apeurés

Révèlèrent l'impensable :

La jeunesse n'était plus

Nous allions trépasser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article

commentaires

Florinette 16/11/2011 13:34



Très joli texte qui démontre qu'il faut vraiment profiter pleinement de chaque instant ! Bonne journée et à très bientôt !



Eric Van Hamme 16/11/2011 22:15



Merci Miss,


sans vouloir donner dans le pessimisme, je voulais faire passer cette idée : notre temps est compté, sans que nous connaissions le montant de notre crédit. Alors, il faut profiter des plaisirs de
l'instant comme autant de cadeaux inestimables car fragiles et éphémères.


A bientôt, amicalement



Quichottine 01/11/2011 17:01



Tout va bien, je suis seulement un peu trop prise par le projet en cours... je retrouverai du temps d'ici la fin novembre.


 


Passe une belle soirée.



Eric Van Hamme 02/11/2011 22:41



Oui, oui, j'ai vu (j'avoue que je n'étais pas allé chez toi depuis un moment).


C'est un magnifique et généreux projet. Je ferai mon possible (au-delà de ma participation personnelle) de le faire connaître le plus largement possible.


Belle soirée, et dors un peu (tes messages sont souvent datés du lendemain)


Bises



SAM ELEON 01/11/2011 16:58



Une cousre contre la montre où chacun des sentiments : insouciance puis terreur, est bien représenté. Carpe Diem !



Eric Van Hamme 02/11/2011 22:42



Merci chère Sam,


il faut se hâter mais pas trop, sinon on ne peut profiter. Difficile équilibre à trouver.


Profite bien, bises.



Quichottine 01/11/2011 02:19



Un poème émouvant.


Mais ne mourons pas tout de suite...



Eric Van Hamme 01/11/2011 15:33



Coucou,


content de te retrouver ici. J'ai écrit ça sur un petit coup de blues, passager rassure-toi... Profitons en effet, faisons surtout durer l'instant présent. Il faut cependant être attentifs, la
grande faucheuse toujours nous guette.


J'espère que tout va bien, bises


 



Irène 31/10/2011 09:59



tellement vrai...



Eric Van Hamme 31/10/2011 16:24



Merci beaucoup. C'est notre lot à tous... alors profitons de l'instant sans jamais oublier qu'il peut toujours s'agir du dernier.


Amicalement,



Présentation

  • : Le blog d'Eric Van Hamme
  • Le blog d'Eric Van Hamme
  • : Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
  • Contact

Recherche