Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 22:23

J’effacerai mon nom, bannirai mon effroi

Pour me pendre à la branche.

Les enfants riront bien avec la bise blanche

Balançant mon corps froid.

 

Les corbeaux et les pies viendront gober mes yeux

Le cerveau dans mon crâne

Les enfants riront moins s’ils voient que je ricane

Au festin délicieux.

 

Lentement la vermine sur mes chairs va ronger

Des lambeaux de viande rouge

Les enfants auront peur si mon squelette bouge

 

Découvrant devant eux mon cœur noir et figé.

Les enfants s’enfuiront lorsque la bise blanche

Fera craquer ma branche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article

commentaires

SAM ELEON 25/01/2012 13:11


Ah non, je m'insurge ! S'il y a bien une qualité que je n'ai pas , c'est l'indulgence. Si je dis que j'aime c'est parce que j'aime et que c'est pas mauvais du tout, même très bon ! Si tu
connaissais certaines des personnes que j'ai " corrigé " sur mes ateliers d'écriture, ils te diraient sans doute que j'ai du pif, ( pour autrui, pas pour moi-même ) sauf ceux qui refusaient
d'aller plus loin dans leur travail d'écriture...


Et double Ah non, tu ne vas pas fermer ce blog, parce que comment je ferai pour continuer de te lire ?


Et triple Ah non, je ne me sens pas seule. la solitude ne me fait pas peur. Je déteste la foule.


Je n'ai guère plus de personnes qui viennent me visiter. Si toi aussi tu laissais des commentaires sur mon blog Mimimystères, vous seriez deux à me lire !!!! C'est mieux comme ça, je ne risque
pas de prendre la grosse tête ! lol


Sérieusement, ils sont où les gens, ils font quoi ? Sans doute sont-ils les premiers à se plaindre de cette société de consommation, du manque de partage... et au final, 'ils font comme tout un
chacun en ne prenant pas le temps de s'intéresser aux autres. Bah, je ne vais pas laisser dégouliner mon incompréhension, mon amertume et ma déception ici. Je ne voudrais pas que tu finisses
comme ton pendu !


Allez, un petit défi : écris ta nécessité d'écrire ! Parce que ça m'intéresse et que je suis curieuse.


Bises

Eric Van Hamme 28/01/2012 09:47



Mais non, ne t'insurge pas. Merci du fond du coeur pour ton soutien qui me touche très profondément. Je t'écrirai plus longuement mais sur un autre espace : voici mon mail vanhammeric@yahoo.fr


Je suis en plein travail, à l'écriture de mon plus mauvais roman "Cet amour que vous ne m'avez pas donné". Il était terminé, prêt à être édité, mais j'ai décidé de le reprendre pour lui donner
une dimension encore plus lamentable. C'est l'histoire d'une courgette qui ne veut pas faire partie de la famille ratatouille... un terrible drame va se jouer dans une cocotte en fonte... Très
fort, avec des projections de sauce tomate sur les parois... un suspense à couper le soufle qui m'oblige à travailler avec un masque à oxygène.


Fermer le blog ? Possible en effet. Mais ne t'en fais pas, si tel était le cas je t'enverrais des messages. Sur ce site le partage est réduit à la portion congrue alors que c'était sa raison
d'être première (inscrite dans l'objet même de cet espace depuis bientôt 5 ans). Pour partager à deux, pas besoin de se retrouver en place publique.


Encore merci à toi, je retourne au travail.


Bisous



SAM ELEON 24/01/2012 16:07


J'aime beaucoup la construction de ton poème et les images très fortes qu'il dégage !

Eric Van Hamme 24/01/2012 22:14



Merci beaucoup chère amie,


j'espère que tu ne te sens pas trop seule ici car, si tu ne venais pas me rendre visite, cet espace ressemblerai au palais des courants d'air. J'ai dû lasser les quelques courageux qui s'y
hasardaient au début. C'est la rançon de ma plume : proche du néant.


Bah, ce n'est pas grave, j'ai écrit pendant 20 ans avant de soumettre (seulement deux poèmes) aux jurés d'un concours, puis encore 10 de plus avant d'oser écrire "roman" sur un des mes nombreux
égarements scripturaux. Je vais peut-être arrêter de m'obstiner car de toute façon, j'écris très égoïstement pour moi, parce que c'est une nécessité (dont j'oserai, qui sait, peut-être un jour
parler).


Encore merci pour ton indulgence. Bises



Présentation

  • : Le blog d'Eric Van Hamme
  • Le blog d'Eric Van Hamme
  • : Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
  • Contact

Recherche