Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 11:01

La ville n’est que noirceur,

A l’ombre de mes yeux

Nul astre n’a jamais lui.

 

Il en va de mon cœur

Comme dans l’univers peint

En aplats noirs et froids.

 

Aucune onde ne m’atteint

Ni bonheur, ni envie ;

L’amour m’est inconnu.

 

Autour de moi gravite

Comme une anti-matière

Aspirant corps et âmes.

 

La ville soudain prend peur

A cette perspective :

Elle risque d’être engloutie.

 

Je me repais des autres

Sans désir et sans faim

Nullement rassasié.

 

La ville soudain m’écoeure

Terrible dyspepsie

Inondant mon regard.

 

Par delà mes paupières

Tu es là devant moi

Sans crainte ni désarroi.

 

Tu sais bien avant moi

Que cette mascarade

Prendra fin dans tes bras.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article

commentaires

SAM 21/12/2009 13:08


J'aime beaucoup !


Eric Van Hamme 21/12/2009 20:12


Merci beaucoup chère Sam,
je suis ravi que ce texte ait eu en toi la résonnance que j'ai tenté d'y faire passer.
Bien à toi,
Eric


Présentation

  • : Le blog d'Eric Van Hamme
  • Le blog d'Eric Van Hamme
  • : Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
  • Contact

Recherche