Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 18:34

C'est une année de palmarès

Qui va honorer ses génies

Tissant leurs vers avec l'adresse

Des funambules à l'infini.


C'est une année de sécheresse

La belle eau vive s'est tarie

Seules quelques larmes poétesses

Coulent et puis meurent au fond du lit.


C'est une année de grande ivresse

Brasier d'alcool et de folie

Où toutes mes rimes vengeresses

Sont mon calice jusqu'à la lie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric Van Hamme - dans Ce que j'écris.
commenter cet article

commentaires

Sandy 23/04/2009 19:37

ça commence en liesse et ça finit en détresse... ce poème laisse un goût amer, il touche le lecteur!

Eric Van Hamme 24/04/2009 10:08



Merci Sandy,
l'idée poursuivie était précisément celle-ci, provoquer un contraste entre un environnement de succès et la réalité du narrateur, plombé par l’échec et la désillusion.  


Merci pour ta fidélité à ce modeste espace, bien à toi.



Eric



Aifelle 20/04/2009 13:18

Ce poème me touche. Les deux derniers vers m'intriguent beaucoup.

Eric Van Hamme 20/04/2009 22:35


Merci beaucoup. Je ne sais que répondre à ton interrogation. Des émotions et des images surgissent en moi, je ne fais que les retranscrire sur le papier, de les
expulser la plupart du temps. Ce qui a notamment pour effet, passé un certain temps, de pouvoir me relire comme si je lisais la production d'un autre, à ceci prêt que je me trouve affreusement et
systématiquement mauvais. Je suppose que cela doit produire le même effet sur la plupart des personnes qui "produisent" quelque chose : écriture, peinture, musique, sculpture...
Bien à toi,
Eric


Présentation

  • : Le blog d'Eric Van Hamme
  • Le blog d'Eric Van Hamme
  • : Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
  • Contact

Recherche